Carole, Oliver & Cies.

Des langues et des langages.

Carole, Oliver…

Notre compagnie est née de notre histoire d’amour. Carole est française et Oliver sud-africain. Nous nous sommes rencontrés sur scène à l’école de Théâtre Physique (méthode Jacques Lecoq) de Berlin : croisement de vie, de cultures, de langues… les fondements de notre univers artistique étaient là !

...et Cies.

La collaboration avec d’autres artistes (comédiens, musiciens, regards extérieurs…) venant d’horizons, de pays différents est primordiale. Chaque rencontre donne une couleur particulière au spectacle.

 

« Des langues et des langages »

 

Notre univers artistique se décline naturellement à partir de notre rencontre et de ces rencontres : nous créons des petites formes où des langages variés se mêlent: langues, corps, masques, objets. Nous utilisons le langage sous toutes ses formes pour créer une communication au niveau de la sensibilité :

 

  • Des langues. Nous sommes polyglottes et partageons l’amour des langues, des voyages et des rencontres qui vont avec ! Nous jouons avec la variété des langues : français, anglais, italien ou zulu se retrouvent dans nos différents spectacles. La langue est abordée dans sa dimension ludique, poétique et corporelle. Pour nous « le mot est image ».

  • l’importance du corps comme élément de langage 

  • la création d’univers visuels poétiques et décalés grâce aux masques et aux objets. Les masques permettent de développer un langage corporel universel. Ils font également naître un espace imaginaire, une bulle visuelle, sensorielle hors de la réalité. Le théâtre d’objets permet d’utiliser un langage cinématographique, métaphorique et non rationnel. Comme l’écrit Christian Carignon, un des fondateurs du théâtre d’objet, : « L’objet manufacturé, le lieu commun de notre société, a une force de provocation à déclencher la mémoire collective, et dans le même temps la mémoire intime de chaque spectateur… Le théâtre d’objet porte la mémoire de ceux qui ont possédé ces objets. »